Au moment où les conditions sont enfin réunies (affût réalisé, appât disponible, météo acceptable) je ne dispose plus que d'une seule journée pour une séance photo. Dès lors je sais que le temps à passer dans l'affût sera déterminant car il faudra non seulement que les oiseaux découvrent le cadavre du ragondin ramassé la veille sur la route et placé à dix pas de l'affût, mais qu'ils veulent bien se l'approprier.

8h30 je me glisse dans l'affût. J'ai de quoi me sustenter et boire pour la journée.

Les premiers à venir rôder sont les milans noirs.
juillet_2017_G.jpg juillet_2017_H.jpg juillet_2017_I.jpg juillet_2017_J.jpg