Le petit groupe de milan noir s'envole soudainement. Cela faisait près d'une heure qu'ils se disputaient le cadavre du ragondin. Nul doute que toute cette effervescence n'est pas passée inaperçue, notamment auprès de concurrents armés de serres plus puissantes que les leurs.

Les buses variables veulent aussi leur part du festin.

Vers 10h30 la première d'entre elles se pose, suivie presque immédiatement de trois autres. Elles observeront longuement l'environnement avant de s'approcher de l'appât.
juillet_2017_K.jpg juillet_2017_L.jpg juillet_2017_M.jpg
L'accès à la charogne est parfois le théâtre d'altercation.

juillet_2017_N.jpg